mer. Nov 13th, 2019
commvault - Philippe Decherat

Gestion des données : une vie entière pour construire, une seconde pour détruire

Par Philippe Decherat, Directeur Technique, Commvault

Selon vous, qu’est ce qui est le plus précieux : toutes les usines Coca-Cola du monde ou l’image de la marque ? Si vous choisissez la seconde option, vous avez raison ! L’image d’une marque est son atout le plus important et les dernières régulations et lois en matière de données supposent une mise en conformité sans quoi les entreprises prennent le risque d’entacher cette image de marque.

Il semble donc être opportun de faire le point sur les priorités et les impératifs que doivent mettre en place les organisations à l’ère de la régulation des données. Cette adaptation sera vitale non seulement pour protéger les données des clients mais également pour la réputation des marques.

 

La priorité est à la confidentialité

Les entreprises qui ne font pas de la confidentialité et de la protection des données une priorité prennent des risques financiers pouvant entrainer des dommages sévères, à la fois en termes de bénéfices mais surtout d’image.

Les clients attendent des entreprises qu’elles prennent la responsabilité de protéger leurs données, et si cette attente n’est pas comblée, la marque perdra nécessairement sa crédibilité. La perception du public, couplée à des régulations plus strictes, sont deux variables auxquelles les entreprises doivent faire particulièrement attention.

Même les marques les plus emblématiques peuvent pâtir de ces impératifs. Par exemple, la violation du Règlement Général de la Protection des Données (RGPD) européen par Google a fait perdre plus de 50 millions d’euros à l’entreprise mais a surtout créé un sentiment négatif de la part du public. Ces cas ne sont pas isolés et vont devenir de plus en plus fréquents en France.

Les entreprises ont raison de s’inquiéter des répercutions financières liées au non-respect des régulations. Mais elles devraient surtout faire attention à la perte de confiance du public. La notion de confiance envers les marques est en effet devenue un véritable objet de différentiation tant les consommateurs font attention à la manière dont sont exploitées leurs données. Il est crucial pour les chefs d’entreprises du monde entier d’en avoir conscience.

 

L’impératif de la gestion de données

Alors que s’installe la peur de potentiellement devenir hors-la-loi, il est critique pour les organisations d’installer des systèmes appropriés pour limiter les risques de violation ou de perte des données. Un périmètre de sécurité sera toujours un bon moyen de défense, mais sans sauvegardes, les entreprises ne peuvent pas s’assurer et assurer à leurs clients que leurs données sont en sécurité.

Une gestion des données infaillible est essentielle, particulièrement alors que les plateformes digitales et les technologies prolifèrent et utilisent les données personnelles pour offrir des expériences personnalisées.

En réalité, cela montre comment une société peut gérer la sécurité et la confidentialité des données de ses clients et la difficulté, sans un plan de secours, de conserver à la fois les données et la confiance de leurs clients.

 

Le lien entre confidentialité et sécurité des données

Le temps de la régulation globale des données est derrière nous et les entreprises se retrouvent au carrefour entre confidentialité et sécurité, alors même qu’elles tentent de se trouver une place dans le paysage des réglementations en constante évolution.

La confidentialité des données, induite par le RGPD ou n’importe quelle autre régulation, doit être au cœur de la stratégie de gestion des données de chaque entreprise. Les sociétés qui respectent les réglementations dans leurs stratégies et qui s’assurent d’avoir un système de sauvegarde et de récupération viable s’assurent une prospérité à la fois financière et en matière de réputation. Elles pourront par ailleurs utiliser plus facilement les données pour améliorer leur compétitivité.

En 2019 et au-delà, toutes les organisations ont la responsabilité du  rôle de gardienne des données. Une marque qui peut être digne de confiance pour la protection des données le sera également en termes de réputation. On peut aisément dire qu’une bonne gestion des données est la clé pour maintenir une bonne image à l’ère digitale.

%d blogueurs aiment cette page :