mer. Nov 13th, 2019
cybersecurite

Pour 65% des entreprises, il est important d’instaurer une culture de la sécurité auprès des collaborateurs

Etude par Infosys

63% des chefs d’entreprise interviennent dans l’élaboration des programmes de cybersécurité.

  • Les deux tiers des entreprises ont du mal à intégrer la sécurité dans leur architecture informatique d’entreprise
  • Près d’une entreprise sur deux fait face à une pénurie de personnel qualifié
  • Plus de 60% des entreprises sont aux prises avec une évolution rapide des technologies de cybersécurité

Infosys Knowledge Institute, leader mondial en matière de recherche et de réflexion d’Infosys, dévoile aujourd’hui une étude intitulée « Assuring Digital-Trust », qui vise à comprendre le paysage actuel en termes de cybersécurité et la façon dont les entreprises se protègent contre les cybermenaces en constante évolution. Pour cette étude, Infosys a interrogé 867 cadres supérieurs représentant 847 entreprises issues de 12 secteurs d’activité aux États-Unis, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

 

Des chiffres clés à retenir de l’étude :

  • 63% des dirigeants interrogés participent activement aux discussions stratégiques autour de la sécurité de l’entreprise.
  • 83% des entreprises considèrent la cybersécurité comme essentielle
  • Plus de deux tiers des répondants ont mis en œuvre une stratégie et une feuille de route bien définies à l’échelle de l’entreprise
  • Les principales préoccupations des entreprises sont :
    • Les hackers/hacktivistes – 84%
    • La faible sensibilisation des employés – 76%
    • Les menaces d’initiés – 75%
    • L’espionnage d’entreprise – 75%
  • Les défis de l’instauration d’une culture de la sécurité combinée à l’intégration de la sécurité dans la conception concernent près des deux tiers des entreprises
  • Pour surmonter les problèmes de sécurité, plus de la moitié des organisations se concentrent sur l’adoption de solutions de sécurité intégrées et travaillent avec des partenaires intégrateurs de technologies et de service. Les principales méthodes utilisées :
    • La formation et la certification (61%)
    • Les séances d’habilitation (54%)
    • La sensibilisation des employés à la sécurité (51%)
  • Les principales tendances qui façonneront l’avenir de la cybersécurité sont l’intelligence artificielle (41%), la protection de la vie privée et des données personnelles (35%), la blockchain (33%)
  • Dans tous les secteurs d’activité, la cybersécurité est constamment perçue comme un élément essentiel dans le processus de transformation numérique d’une entreprise. Le secteur industriel arrive en tête (87%), suivi de ceux de l’énergie et des services publics (85%) et des services bancaires, financiers et d’assurance (83%)

 

Pour Vishal Salvi, Chief Information Security Officer & Head Cyber Security Practice, Infosys : “Alors que les entreprises continuent d’ajouter de Nouvelles technologies à leur activité, il est crucial de se défendre contre un environnement de menaces sophistiqué. Chez Infosys, notre approche consitste à intégrer la cybersécurité à toutes les étapes de l’entreprise, minimisant ainsi les risques tout en maximisant la visibilité du paysage sécuritaire. L’importance que nous accordons à l’innovation par l’étude de nouvelles technologies et méthodes nous permet de mieux sécuriser l’activité d’une entreprise. Nous cryons qu’une approche holistique de la cybersécurité est ce qu’il faut pour instaurer la confiance numérique dans les entreprises, et cette recherche offre une bonne compréhension du paysage actuel de la cybersécurité. Les connaissances, si elles sont appliquées correctement, peuvent accélérer la cyberdéfense des entreprises.”

 

Le report complet est disponible via ce lien

 

Méthodologie

Infosys a réalisé une étude de marché indépendante, dont le rapport présente une vue d’ensemble du paysage de la cybersécurité. Au total, 867 cadres supérieurs, représentant des entreprises de 12 secteurs d’activité et réalisant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 500 millions de dollars américains aux États-Unis, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande (ANZ), ont participé à cette enquête. Les répondants ont été regroupés en sept secteurs : banques, services financiers et assurances ; fabrication ; biens de consommation, commerce de détail et logistique ; haute technologie ; communications et télécommunications ; santé et sciences de la vie ; énergie et services publics.

 

%d blogueurs aiment cette page :